28 mai à 19h - « CHANTS DE RAGE ET DE REVOLTE» Chœur des chants de l’émigration


28 mai à 19h - « CHANTS DE RAGE ET DE REVOLTE» Chœur des chants de  l’émigration
« CHANTS DE RAGE ET DE REVOLTE» Chœur des chants de  l’émigration
 Direction Anna Andreotti
 « Sur les traces de l’immigration italienne »

 Depuis huit ans CHANTS DE RAGE ET DE REVOLTE sature nos oreilles avec son répertoire de  chants traditionnels italiens
Le groupe est dirigé par Anna Andreotti, comédienne et chanteuse, élève de Giovanna Marini, se réunit deux fois par mois pour mettre en forme ses cris de rage (politiques, quotidiens, sociaux) à travers l’apprentissage des chants traditionnels surtout italiens : chants de révolte, chants de grève, de travail, lamentations, chants d’espoir, chants à pleurer et chants à rire!!
Pourquoi le choix de ce répertoire ?
- chanter des chants traditionnels, italiens ...surtout...parce que ces chants aux sonorités âpres et aux magnifiques polyphonies nous parlent directement …ils nous racontent des luttes fondamentales : …celles des femmes pour améliorer leur condition, de vie, de travail celles des hommes pour revendiquer des droits, celles de tous les individus pour conquérir dignement la liberté.....
pour faire connaître ce patrimoine, c'est donner des racines à nos révoltes d'aujourd'hui, c'est se souvenir que d'autres se sont battus avant nous.
- aller chanter dans des lieux militants, c'est soutenir ceux qui luttent toujours pour les immigrés, pour la défense des acquis sociaux, pour la paix dans les pays en guerre…

28 mai à 19h - « CHANTS DE RAGE ET DE REVOLTE» Chœur des chants de  l’émigration

Né en 1995, A tout bout de chant est un ensemble vocal féminin ancré dans le 18e arrondissement de Paris, dirigé  d’abord par Magdalena Ivanissevitch puis aujourd’hui par Margherita Trefoloni.

Très vite, le groupe s’est passionné pour les chants polyphoniques populaires de tradition orale. Des chants de travail et d’amour, de femmes et de lutte venus d’Italie, d’Occitanie ou de la tradition orale en français mais aussi des chants africains, grecs, albanais, basques, corses …

A tout bout de chant se produit régulièrement dans le 18e, dans les rues et jardins du quartier, participant aux festivals à Paris et en région parisienne, voire au-delà : au printemps 2010, c’est en Argentine et au Paraguay qu’A tout bout de chant a emmené ses polyphonies ! En 2012 le groupe récidive et s’envole en avril pour deux jours de concerts à Rome.

Lu 2044 fois





Billetterie en ligne

Inscription à la newsletter

Facebook

Twitter